Archives

  • -

Les différents types d’organismes donateurs

Tags : 

Les différents types d’organismes donateurs

Les organismes capables de financer un projet ont des domaines d’intervention spécifiques et des modalités d’intervention particulières. La plupart des fonds disponibles pour financer ou réaliser des projets dans les pays africains sont programmés et administrés dans le cadre de l’Assistance Officielle au Développement, « Official Development Assistance » (ODA) en anglais. Ils sont gérés selon des directives définies par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Mais dans la réalité, chacun des organismes intervient suivant sa politique propre, c’est surtout le cas des agences de coopération bilatérale et des fondations privées.

Au regard de la panoplie d’organismes internationaux sur le terrain, on peut dire qu’il existe presque autant de donateurs potentiels qu’il existe de secteur couvert par un projet quelconque. Les organismes donateurs peuvent être classés en cinq grandes catégories :

1- Agences, Fonds et Commissions des Nations Unies
2- Agences de coopération bilatérale
3- Agences de coopération multilatérale
4- Les fondations caritatives internationales
5- Les ONG internationales


  • -

Le besoin de financement dans les ONG en Afrique

Tags : 

L’organisation de l’association

A part la tenue du registre spécial, il n’y a véritablement aucune obligation de base pour gérer une association. Pourtant faire vivre son association loi 1901 nécessite de posséder ou d’acquérir différentes catégories de compétences. Attention, notamment aux responsabilités associatives que les assurances ne couvrent que dans la mesure où vous aurez mis en place toutes les actions de préventions nécessaires.

Il vous faudra être animateur, responsable d’entreprise, comptable, autant de tâches à apprendre à maîtriser rapidement. Faites-vous accompagner par les lieux ressources, maisons des associations, crib (centre de ressources et d’information des bénévoles), délégués départementaux à la vie associative, et constituez-vous une bonne documentation. Apprenez à vous répartir les tâches et à travailler collectivement pour éviter l’épuisement.

La comptabilité de l’association loi 1901

Bénéficier d’une subvention pour votre association, obtenir un prêt bancaire, employer un salarié dans l’association, bénéficier de la mise à disposition d’équipements publics, gérer des manifestations associatives ou mettre en place une activité économique associative sont autant de situations qui nécessiteront que votre association respecte le plan comptable associatif . Si vos activités sont réduites la comptabilité peut être gérée avec un simple tableur. Au-delà, vous devrez avoir recours à un expert-comptable. La certification par un commissaire aux comptes n’est obligatoire qu’à partir de 150 000 euros de subvention.

Le fonctionnement de l’association

Gérer une association c’est aussi assurer son fonctionnement juridique, gérer les adhésions et leurs renouvellements, organiser les assemblées générales annuelles, réunir son conseil d’administration régulièrement et s’assurer que le bureau et le président de l’association ont bien reçu les mandats nécessaires à leur activité. Le fonctionnement de chacune de ces instances nécessite une préparation soignée :

  • envoi des convocations et de l’ordre du jouren temps et en heure et en respectant les règles prévues dans vos statuts ou votre règlement intérieur ;
  • préparer vos réunions(qui doit participer ? Qui prend part aux votes ? Comment sont prises les décisions (quorum, pouvoirs, majorité, etc.) ?
  • faire un relevé des décisions actées et diffuser les comptes-rendusaux personnes concernées.

Les formalités obligatoires

Vous devrez aussi vous assurer que votre association remplit bien toutes les formalités légales liées à son activité :

  • déclaration de l’association, de ses modifications (statutaire ou de dirigeants), de sa dissolution ;
  • assurancede la structure, de ses différentes activités, de ses bénévoles et éventuellement de ses salariés ;
  • déclaration de ses salariés (embauche, paie, départ) ;
  • déclaration ponctuelle et autorisation lors de la mise en place d’une manifestationpublique, d’un spectacle, d’un loto ;
  • agrémentsà obtenir dans le cadre de certaines activités (jeunesse, tourisme, environnement).

Si vous avez des questions, posez-les ci-dessous, des membres vous répondront.


>

Nos Tweets